Facteurs de risques

Les termes définis avec une majuscule ci-après ont le sens qui leur est attribué dans les conditions générales de Crowdpark SA.

La Plateforme fournit des indications sur des évolutions et des résultats financiers ou commerciaux futurs ainsi que d'autres pronostics. Ces indications contiennent des appréciations subjectives et reposent sur des estimations et des suppositions qui apparaissent raisonnables à l'Exploitante au moment de leur publication. Il est toutefois possible que les résultats effectifs s'écartent des pronostics en raison de différents facteurs de risque et de l'impossibilité de les maîtriser. En outre, la valeur d'un investissement immobilier dépend de nombreux facteurs, qui peuvent évoluer.

Les investissements proposés sur la Plateforme conviennent aux personnes qui sont familières avec les risques propres aux investissements immobiliers. L'Exploitante recommande à chaque Utilisateur de se familiariser avec les risques liés aux investissements immobiliers avant d'investir dans un projet et de se faire assister par un professionnel. De plus, l'Exploitante recommande à chaque Utilisateur d'intégrer un éventuel investissement immobilier effectué sur la Plateforme dans une stratégie d'investissement globale et à un portefeuille diversifié.

Les investissements immobiliers sont des investissements à long terme dont la performance dépend de nombreux facteurs économiques, légaux et fiscaux, qui peuvent varier pendant la durée de l'investissement. Ces facteurs sont variables et non maîtrisables, de sorte que la perte d'une partie ou de la totalité des montants investis ne peut pas être exclue. Des risques peuvent par ailleurs se matérialiser ou affecter l'investissement en tout temps, que ce soit durant la détention de l'immeuble ou lors de l'acquisition, de l'organisation du financement, de l'entretien ou encore de la vente de l'immeuble.

Il n'est pas possible de dresser une liste exhaustive des risques liés aux investissements immobiliers, car ceux-ci peuvent être inattendus et imprévisibles. La présente fiche d'information a pour vocation de présenter à l'Utilisateur les principaux risques liés à un investissement immobilier et d'attirer son attention sur ceux-ci:

a. Fluctuations de valeur

Les investissements immobiliers peuvent faire l'objet de fluctuations de valeur potentiellement importantes. L'évolution de la valeur d'un immeuble dépend de nombreux éléments, tels que les conditions économiques générales, la situation conjoncturelle, la croissance économique, l'inflation ainsi que l'état du marché immobilier suisse et la concurrence qui y règne.

b. Estimation des immeubles

La valeur de chaque immeuble est établie à une date de référence et les immeubles sont évalués régulièrement par des experts selon des méthodes d'évaluation reconnues. L'estimation de la valeur d'un immeuble dépend néanmoins de nombreux facteurs, dont certains sont subjectifs, et il est possible qu'un immeuble ne puisse pas être revendu à sa valeur d'estimation. Le prix de vente d'un immeuble dépend notamment de l'état de l'offre et de la demande au moment de sa vente.

c. Manque de liquidité

Les investissements immobiliers sont par nature peu liquides. L'emplacement d'un immeuble peut accroître ce manque de liquidité. La liquidité limitée d'un investissement immobilier implique des risques de trésorerie et peut engendrer des difficultés lors de l'acquisition ou de la vente de l'immeuble. Les investissements immobiliers entraînent des engagements à long terme pour les investisseurs. De plus, les investissements proposés sur la Plateforme sont en principe soumis à des durées de détention minimales; une sortie anticipée étant assujettie à des restrictions et modalités prévues dans le règlement d'utilisation et d'administration de l'immeuble.

d. Taux d'endettement

Recourir à des capitaux de tiers pour financer un immeuble (leverage) permet d'augmenter son rendement. Cela implique néanmoins un risque de pertes plus élevé que dans le cas où l'immeuble est davantage ou entièrement financé au moyen de fonds propres.

e. Travaux d'entretien et de rénovation

Tous les travaux d'entretien et de rénovation effectués sur un immeuble peuvent engendrer des frais inattendus à la charge des propriétaires, notamment de vices de construction ou de défauts de l'ouvrage.

Les coûts des travaux d'entretien et de rénovation envisagés lors de l'acquisition sont en principe pris en compte lors de l'évaluation des immeubles. Il est cependant possible que certains travaux non planifiés doivent être entrepris ou que des travaux engendrent des frais supérieurs à leur estimation. Les travaux sur un immeuble sont susceptibles d'engendrer des frais très élevés, ce qui peut diminuer, partiellement ou entièrement, le rendement de l'immeuble et rendre nécessaire ou utile l'apport de nouveaux fonds (propres ou étrangers) si les revenus locatifs ne permettent plus de couvrir les différents frais liés à l'immeubles ou à son financement.

f. Vacance, perte de revenus locatifs et risques administratifs

Il est possible qu'il soit plus difficile que prévu de trouver des locataires pour l'immeuble ou que des locataires soient trouvés, mais à des conditions moins avantageuses que prévu et que l'immeuble présente ainsi un taux de vacance. Le paiement des loyers par les locataires ne peut pas non plus être garanti. De plus, la gestion d'un immeuble est subordonnée à une série de risques administratifs, techniques et logistiques. Ces différents risques dépendent notamment de la situation conjoncturelle et économique, du droit applicable, du besoin en surfaces locatives ainsi que de l'évolution de la population. La matérialisation de ces risques peut conduire à une diminution importante des revenus locatifs.

g. Evolution des taux d'intérêt, des taux d'escompte et des marchés de capitaux

Les taux d'intérêt hypothécaires et les taux d'escompte ont une influence directe sur les rendements d'un immeuble. Ces taux sont variables et non maîtrisables et dépendent en partie des taux pratiqués sur les marchés de capitaux en général. Leur augmentation peut avoir un impact négatif important sur les revenus générés par un immeuble. Il est en outre possible qu'une augmentation de ces taux ne puisse pas être répercutée sur les loyers, ayant ainsi un impact négatif sur les liquidités de l'immeuble ainsi que sur son rendement.

h. Risques environnementaux

Malgré les contrôles effectués lors de l'évaluation et de l'acquisition de l'immeuble, la découverte subséquente de pollutions ou de problèmes environnementaux inattendus ne peut pas être exclue. La pollution d'un site peut en particulier entraîner des coûts d'assainissement et d'entretien élevés, des retards dans d'éventuels travaux, voire des procédures judiciaires.

i. Risques d'assurance

Les immeubles proposés sur la Plateforme sont en principe assurés collectivement contre l'incendie, les dégâts d'eau et autres dommages et font l'objet d'une assurance responsabilité civile. Certains risques et leurs conséquences, tels que les dommages naturels ou les tremblements de terre, ne sont toutefois pas couverts par de telles assurances. Il peut en outre arriver que les assurances refusent de prendre en charge certains dommages, notamment à des personnes ou des choses, ainsi que leurs conséquences financières, les répercutant ainsi sur les propriétaires.

j. Risques juridiques

Les investissements immobiliers et l'évolution de leur valeur sont dépendants du droit applicable et de son développement. Le droit du bail, le droit administratif de la construction, le droit fiscal ou la législation sur l'acquisition d'immeubles par des personnes à l'étranger peuvent en particulier prévoir des restrictions qui ont un impact sur les immeubles et leur valorisation. Il faut de surcroît tenir compte des risques liés aux éventuelles modifications de lois, de régulations et de la pratique administrative ou judiciaire. L'Exploitante ne peut en particulier pas garantir l'obtention de toutes les autorisations nécessaires pour parfaire un investissement. Les immeubles et les différents contrats y afférents (contrats de bail, de gérance, de conciergerie, d'entreprise, etc.) peuvent donner lieu à des complications et des litiges juridiques qui impactent négativement l'investissement.

k. Risques particuliers à chaque immeuble

Chaque immeuble présente des risques particuliers qui sont par exemple liés à son emplacement géographique, à l'évolution de la région ou du quartier dans lequel il est situé, à son utilisation ou son ancienneté, au régime fiscal applicable ou encore à l'attractivité du bâtiment. Ces risques particuliers sont susceptibles d'évoluer dans le temps et s'additionnent aux autres risques généraux liés aux investissements immobiliers. L'Exploitante recommande donc à chaque Utilisateur de diversifier ses investissements, notamment en plaçant ses fonds dans différents biens immobiliers de catégories distinctes.